Accueil > Economie d'énergie > Chauffage solaire

Chauffage solaire

Accès rapide :

Chauffage solaire et/ou production d’eau chaude

Le Grenelle de l’environnement de 2007 a été l’un des événements majeurs marquant une réelle prise de conscience de l’autorité publique et des acteurs concernés quant à la nécessité d’agir de façon coordonnée, sur le long terme, en faveur d’un mode de vie et de consommation d’énergie mieux maîtrisé .

La demande croissante en énergie tend à avoir un impact direct à la fois sur l’environnement et sur l’économie (prix à la hausse).

Le gouvernement français s’engage à faire de l’environnement une préoccupation majeure. L’objectif est de sensibiliser, informer et former le public aux questions de développement durable : c’est l'éducation au développement durable (EDD).

L’énergie solaire est inépuisable et non polluante.

Grâce à des panneaux thermiques fixés sur le toit d'un bâtiment, l’énergie solaire ainsi récupérée, permet d'assurer une bonne partie du chauffage de la maison et de l'eau chaude sanitaire.

Puisque largement dépendante du taux d’ensoleillement, le rendement des installations solaires, varie 50 % et 70 % selon les régions. En moyenne, la combinaison de 4 m2 de capteurs et d’un chauffe-eau solaire contribue à fournir en moyenne 50 % des besoins d'eau chaude d'un foyer à Lille, 56 % à Paris, 66 % à Bordeaux et 75 % à Marseille.

Il existe 2 types de capteurs solaires thermiques, (plans vitrés ou tubulaires à caloduc). Chacun répondant chacun à un besoin d’énergie différent (chauffer la maison, chauffer l’eau chaude sanitaire, chauffer la piscine).

L’orientation des capteurs solaires

Afin de bénéficier d’un ensoleillement optimal, il est conseillé d’installer les panneaux solaires thermiques plein sud, avec une inclinaison de 45°. Mais il est à noter que suivant la latitude, l’orientation, l’inclinaison est susceptible de varier selon une fourchette comprise entre 30° et 60°.

Concernant l’état du marché du chauffage solaire, selon l’ENERPLAN (Association des Professionnels de l'Energie Solaire), ce sont plus de 42.000 Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) et 5 800 Systèmes Solaires Combinés(SSC) qui ont été installés en France en 2008.

En comparaison avec les chiffres de 2007, 39.000 pour les CESI et 5 400 pour les SSC, c’est une progression de plus de 20% du taux d’équipement solaire thermique.

Le chauffe-eau solaire est un système de captation de l'énergie solaire destiné à fournir de l'eau chaude pour différents usages : sanitaire, appoint chauffage, ou piscine.

Il vient généralement en complément d’un chauffage fonctionnant avec sources énergétiques conventionnelles électricité ou énergies fossiles. Et dans certaines conditions le chauffage eau solaire peut même s’y substituer. L'énergie solaire étant 100% renouvelable, le recourt à ce mode de chauffage permet de limiter efficacement les émissions de gaz à effet de serre ou la production de déchets nucléaires. C’est pourquoi, l’Etat par l’intermédiaire notamment des collectivités encourage via la fiscalité et les primes, l’installation de dispositifs solaires.

On distingue deux types de chauffage fonctionnant grâce à l’énergie solaire:
le chauffage-eau solaire individuel (CESI) et le chauffage solaire combiné (CSC).