Eolienne

Accès rapide :

Ce qu’il faut savoir sur l’éolienne

Une éolienne, ou aérogénérateur, permet de convertir l’énergie cinétique du vent en une énergie mécanique, elle-même transformée en courant électrique par un alternateur ou une génératrice.

L’électricité est, soit consommée localement, dans le cas des éoliennes en site isolé, soit injectée sur le réseau électrique. Les éoliennes fonctionnent pour des vitesses de vent comprises entre 14 et 90 km/h. Au-delà, elles sont arrêtées pour raison de sécurité.

Fonctionnement et installation de l’éolienne

Il existe différents types d’éoliennes :

  • Les grands aérogénérateurs récents installés dans les parcs éoliens développent une puissance d’environ 2 MW, ce qui permet d’alimenter en électricité environ 2 000 foyers (hors chauffage). Le mât est en général deux fois plus haut que la longueur des pales : de l’ordre de 80 m pour des pales de 40 m.
  • Les petites éoliennes fonctionnent sur le même principe. Leur puissance varie entre 0,1 et 36 kW. Le mât mesure entre 10 et 35 m. Elles peuvent alimenter des bâtiments isolés non reliés au réseau électrique ou bien être raccordées au réseau pour une vente de la production.
  • Les éoliennes les plus fréquentes sont à axe horizontal, mais il en existe aussi à axe vertical de taille plus réduite pour des installations urbaines.

 

Avantages

Inconvénients

Production d’électricité sans émission de gaz à effet de serre, sans pollution atmosphérique, sans pollution des eaux et des sols

Impact visuel et nuisances sonores possibles

L’énergie éolienne participe à l’indépendance énergétique (pas de consommation d’énergie fossile)

Production d’électricité dépendante de la vitesse du vent (variabilité de la production), difficulté d’estimer le potentiel sans réaliser une étude de vent

Énergie disponible localement, avec une ressource distribuée sur le territoire national

Impacts environnementaux potentiels, notamment sur les oiseaux et chiroptères

Faible emprise au sol (compatible avec l’exploitation agricole)

 

Le démantèlement des éoliennes assure la remise en état du site

 

 

Tarif de rachat et zone ZDE

Pour bénéficier du rachat de l’électricité par EDF (0,082 €/kWh), l’éolienne doit se situer en Zone de Développement Eolien (ZDE). La liste des ZDE est disponible sur le site de votre direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL).

En dehors d’une ZDE, vous pouvez consommer tout ou partie de l’électricité produite. Pour la revente de cette électricité, il vous faut trouver un acheteur avec qui négocier le tarif d’achat, celui-ci dans ce cas n'est pas obligatoire.

Les performances des petites éoliennes sont très liées à la qualité de la ressource (régularité des vents, faible turbulence) ce qui rend certaines zones rurales intéressantes pour ce type d’énergie.

Des autorisations ou des accords sont nécessaires pour implanter un petit aérogénérateur :

  • auprès de la mairie de votre commune, une demande de permis de construire, si le mât de l’éolienne dépasse douze mètres de haut. Dans les autres cas, une déclaration de travaux suffit. Si la production de l’éolienne est destinée à l’autoconsommation, c’est le Maire qui délivre le permis de construire. Si elle est destinée à la revente de l'électricité produite : c’est le Préfet,
  • auprès de vos voisins, car un petit aérogénérateur a un impact visuel et peut générer une nuisance sonore.

Investissement et entretien de l’éolienne

Coûts d'investissement pour le grand éolien

De 1 300 à 1 600 € /kW installé en prenant en compte :

  • le coût du matériel, du raccordement, de l’installation ;
  • les études préalables ;
  • le prix du démantèlement en fin de vie.

Les coûts d’exploitation, d’entretien et de maintenance représentent 3 % par an du coût d’investissement total.

Coûts d'investissement pour le petit éolien

La fourniture du matériel et son installation par un professionnel représente un investissement pouvant aller de 25 000 € à 40 000 € (soit de 2 500 à 4 000 € /kW installé environ).

Tarif d'achat de l'énergie produite

Le tarif d’achat en ZDE est fixé à 8,2 c€ /kWh pendant 10 ans, puis entre 2,8 et 8,2 c€ /kWh pendant 5 ans selon les sites. Le prix de rachat est 4 fois moindre pour l'électricité éolienne que pour l'électricité d'origine photovoltaïque. Le seul intérêt aujourd'hui pour les particuliers d'installer une petite éolienne est pour leur autoconsommation. Le prix de rachat étant toujours inférieur au prix d'achat actuel du kWh auprès des distributeurs d'énergie, le prix actuel étant de 13c€ par kWh.

Une petite éolienne domestique peut produire jusqu'à 10 000 kWh par an, soit une autoconsommation d'environ 1 300 € annuellement, au tarif actuel. Le seul problème est qu'il faut utiliser l'électricité au moment où elle est produite, ce qui souvent est difficile à obtenir, dans tous les cas en totalité, sinon, il faut investir en plus dans le stockage (batteries). Quand elle n'est pas stockée, elle est réinjectée dans le réseau gratuitement si vous êtes hors zone ZDE.

 

Carte des ZDE (Zone de Développement Eolien) en France

électricité éolienne

Si vous êtes situé en dehors de ces ZDE, représentées par ces points bleus, vous pouvez éventuellement vous faire racheter votre électricité d'origine éolienne, mais ce n'est pas garanti. Les prix de rachat oscillent entre 4 et 8 c€ le kWh, ce prix étant ensuite revu à la baisse au fil du temps, ce qui est entre 30 et 60 % du prix du kWh facturé aux usagers.