Accueil > Isolation thermique > Isolation des murs

Isolation des murs

Ce qu’il faut savoir sur l’isolation des murs

Par l'extérieur ou l'intérieur ?

Qu’il s’agisse d’isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur, les ponts thermiques doivent être traités. Les deux systèmes ne présentent pas les mêmes avantages, ne demandent pas les mêmes types de traitement et ne représente pas les mêmes investissements.

L’isolation par l’extérieur
L’isolation par l’intérieur
Avantages et inconvénients des deux solutions

L’isolation des murs par l’extérieur

Isolation des mursL’ isolation des murs par l’extérieur consiste à envelopper le bâtiment d’un manteau isolant. Dans l’existant, une isolation par l’extérieur peut être envisagée lors d’une rénovation complète ou un ravalement de façade, après avoir consulté les règles d’urbanisme de la commune.

L’isolation des murs par l'extérieur peut être efficace en cas de rénovation complète de pignons ou façades pour autant qu’il n’y ait pas de contrainte architecturale ou trop de parois vitrées, modénatures, balcons, loggias et autres bow-windows, qui représentent autant de ponts thermiques à traiter et donc de difficultés. Sinon, l’isolation intérieure peut s’avérer plus adéquate (facilité de réalisation).

Si l’on opte pour une isolation des murs par l’extérieur, on privilégiera la technique d’isolation sous bardage ventilé qui résiste mieux dans le temps.

La mise en œuvre devra, suivant le système retenu, être conforme aux cahiers de prescriptions techniques (CPT) ou Avis techniques correspondants.

En revanche, l’isolation des murs par l’intérieur nécessite de traiter les points singuliers, représentés par les planchers par une isolation sous dalles flottantes. On peut en profiter pour faire un traitement acoustique entre logements ou encore incorporer un système de chauffage et de rafraîchissement. Quelle que soit la technique d’isolation, la dalle du rez-de-chaussée doit impérativement être isolée afin de réduire les pertes par le sol et l’inconfort procuré par un sol froid.

Performances et mise en œuvre d’une isolation des murs

Avantages et inconvénients des deux solutions

 

isolation des murs par l'extérieur

Avantages

Augmentation de la performance thermique globale du bâtiment. Pas de réduction de la surface habitable ni de décoration à refaire. Solution de complément d'isolation à un ravalement. Réduction significative des consommations de chauffage. Modernisation de l'aspect des façades.

Pas d'obligation de quitter le logement pendant les travaux. Limitation des ponts thermiques structurels. Amélioration globale du confort des habitants.

Inconvénients

Augmente le coefficient d'occupation au sol sur le terrain. Modifie l'aspect global de la maison (façades, toitures et ouvertures). Nécessite de créer une avancée complémentaire de la couverture et de la toiture et de modifier le système de récupération des eaux de pluie. Le pont thermique entre les combles et la façade reste malgré tout très important. Fixation des systèmes de fermeture à revoir (volets battants). Isolation des tableaux et appuis de fenêtres réduisant la grandeur des ouvertures et donc l'apport lumineux. Ne pas traiter les linteaux et les appuis de fenêtres engendre 18% de déperdition et réduit d’autant l’efficacité du système.

Ne peut pas être appliqué sur tous les bâtiments. Obligation de consulter les règles d’urbanisme de la commune et de s’assurer de l’accord des architectes des Bâtiments de France. Le coût au m² est très variable selon le type de projet et chaque projet est un cas d'espèce, notamment en réhabilitation (complexité du bâtiment, nombre d'ouvertures en façades, etc.). Il est, dans tous les cas, supérieur à celui d'une isolation par l'intérieur.

 

 

isolation des murs par l'intérieur

Avantages

Augmentation de la performance thermique globale du bâtiment. Suppression des condensations sur parois froides.

Suppression de l'effet parois froides d'où amélioration du confort global. Amélioration du confort acoustique intérieur avec mise en œuvre de systèmes thermo-acoustiques. Coût d'exécution moins onéreux qu'une solution d'isolation par l'extérieur. Systèmes d'isolation faciles et rapides à mettre en œuvre. Réhabilitation et redistribution des pièces facilitée par les systèmes de doublage permettant le passage des gaines (électricité ou alimentation en eau).

Inconvénients

Réduction de l'espace habitable. Révision du plan électrique (déplacement des prises, appliques et interrupteurs).

Embrasure des portes et des fenêtres à prévoir pour réduire au minimum les déperditions lumineuses. Décoration intérieure à refaire. Travaux à effectuer dans un local évacué de ses habitants le temps des travaux (notamment en cas de dépose d'une isolation précédente ou en remplacement d'un montage vide d'air + brique plâtrière).

En résumé Au total, le choix effectué devra tenir compte de l’esthétique, de l’efficacité et de la facilité de pose et d’entretien.

Mais retenez que l’isolation des murs ne s’impose pas du tout du point de vue énergétique pour les bâtiments neufs. Les systèmes de construction mis en œuvre aujourd’hui, avec continuité totale de l’isolation, rupteurs de ponts thermiques ou construction à ossature poteau-poutre intégrant l’isolant dans la paroi, n’imposent pas de passer par une isolation extérieure pour obtenir une enveloppe globale de bâti performante sur le plan thermique, été comme hiver.

Dans tous les cas, sachez que quel que soit le système d’isolation choisi, il est impératif de traiter le plancher bas qui, à lui seul peut représenter plus de 12 % de la consommation.
Vous pouvez constater que l’isolation du plancher bas permet de réduire considérablement les déperditions et d’améliorer la performance de l’enveloppe. En revanche, s’agissant de la technique d’isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur, cela n’a aucun impact.

Comment choisir un isolant pour l’isolation des murs

Avec 15 à 20 % des déperditions de chaleur qui passent par les murs, l’isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l’isolation de la toiture. Les caractéristiques techniques de l’isolant sont déterminantes pour garantir la qualité de l’isolation des murs dans le temps (éviter le tassement) et assurer la satisfaction de l’occupant (confort, espace habitable et économies d’énergie).

  • Quel type d’isolant pour les murs ?
  • Quelle résistance thermique viser pour l’isolation des murs ?
  • Préserver au maximum l’espace intérieur

Quel type d’isolant pour l’isolation des murs?

Il n'y a pas d’isolant unique pour toutes les applications (toiture, murs, sols). Certains isolants de par leur nature, leur fabrication, leurs caractéristiques, leurs performances et leur présentation (rouleaux, panneaux ou vrac) ont des applications plus ou moins dédiées. Ainsi un isolant pour les murs devra présenter une tenue mécanique indispensable pour prévenir le tassement de l’isolant dans le temps. Ne vous trompez donc pas de produit en mettant en œuvre sur vos murs un isolant pour les combles perdus (généralement souple) destiné à une application horizontale ! La semi-rigidité des produits est certifiée par le certificat Acermi du produit.

En dehors de ces caractéristiques à vérifier au cas par cas et produit par produit, la liste ci-après synthétise les différentes familles de produits qui correspondent a priori pour l’isolation des murs : la laine de verre, la laine de roche, la laine de chanvre, le polystyrène PSE, la plume de canard, le polyuréthane, la laine de bois, la laine de lin, la laine de coton et les textiles recyclés.

Quelle résistance thermique viser pour l’isolation des murs ?

Comme pour toutes les parois, il faut choisir un isolant qui présente les valeurs de performance qui répondent à la Réglementation Thermique en vigueur pour le neuf et, à la fois à la Réglementation par élément (ou RT Existant) et au crédit d’impôt pour l’isolation lors d'une rénovation.

En matière d’isolant, la performance se mesure par la résistance thermique (R) qui dépend de la conductivité du produit (ou lambda) et de l'épaisseur choisie. Pour la RT 2005, le niveau d’exigence pour l’isolation des murs se situe à R >= 2,8 m2K/W. Avec les niveaux d’exigences imposés par la RT 2012 et si l’on cherche à obtenir un bâtiment économe en énergie ou labellisé Bâtiment Basse Consommation (BBC), il faut augmenter ces résistances thermiques de 1,5 à 2 m2K/W soit une résistance thermique minimum
R= 4 m2K/W.

Préserver au maximum l’espace intérieur

Isolation des murs - Espace intérieurDans le cas d’une isolation des murs par l’intérieur, le choix d’un isolant pour les murs sera également guidé par le souhait de préserver au maximum l’espace habitable. Plus l’isolant est épais, plus il isole mais plus la surface de la pièce s’en trouve réduite. Vous opterez donc pour un isolant dont la conductivité thermique vous permettra à la fois d'avoir la résistance thermique la plus forte et l'encombrement le plus faible afin d'optimiser votre surface habitable (voir rapport entre résistance thermique et épaisseur de l’isolant).

Les produits minces réfléchissants (PMR, dits aussi isolants minces) lorsqu'ils sont mis en œuvre seuls ne peuvent répondre aux exigences de la réglementation thermique. Le CSTB les classe comme compléments d’isolation (GS20 – www.cstb.fr).

 

L'isolation des murs par l'extérieur ou ITE (Isolation Thermique Extérieur)

Il existe trois méthodes principales d'isolation des murs par l'extérieur:

Isolation des murs sous enduit : le panneau isolant de 3 à 14 cm est collé sur le mur extérieur grâce à du mortier. Il est également chevillé. Ensuite, on y ajoute un enduit mince, composé de fibre de verre pour le protéger des aléas extérieurs. Enfin, on recouvre le tout par un enduit hydraulique.

Isolation des murs sous bardage : l'isolant est fixé contre le mur. Sur les panneaux d'isolant, on fixe l'ossature en bois (le bardage), sur laquelle est fixé le revêtement extérieur (ardoise, pierres ou bois). Le bardage doit être entretenu tous les cinq ans.

Isolation des murs avec enduit isolant : l'enduit est directement posé sur la façade. Il est préférable d'appliquer plusieurs couches car cette technique d'isolation des murs est beaucoup moins efficace que les deux autres. L'enduit est composé de mortier et de matériaux isolants. On compte différentes sortes d'enduit :
- Enduit contenant des billes de polystyrène
- Torchis composé de paille et de terre
- Enduit en chaux et chanvre.

ITE : Principes et caractéristiques de l’isolation des murs par l’extérieur sous bardage

Isolation des murs par extérieurChoisir l’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) pour les travaux de rénovation d’une maison individuelle, c’est faire le choix d’une isolation performante et esthétique pour valoriser son patrimoine tant sur le plan de la consommation d’énergie que sur celui de l’embellissement de la façade.

L’Isolation Thermique par l’Extérieur sous bardage rapporté (ITE) consiste à créer une enveloppe isolante autour du bâti pour garantir la continuité de l’enveloppe et limiter les ponts thermiques. Cette technique permet de réaliser de grandes économies d’énergie grâce à une performance d’isolation optimale.Isolation des murs

Avec les nouvelles exigences de performances thermiques liées à la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012), l’isolation thermique par l’extérieur est une très bonne solution lors des travaux de rénovation en maison individuelle. Elle répond en effet à deux objectifs essentiels en rénovation :

  • Embellir la façade grâce à un choix varié de bardages permettant de renouveler l’aspect extérieur de la maison. Ainsi, à l’occasion d’un ravalement de façade, l’ITE permettra de réaliser plusieurs opérations en même temps : embellissement et isolation.
  • Améliorer l’isolation thermique et acoustique en augmentant le confort de la maison et en diminuant sa consommation énergétique.

Par conséquent, avec l’ITE, le patrimoine se trouvera valorisé grâce à une peau isolante et esthétique (sous réserve qu’il n’y ait pas de contraintes architecturales telles que balcons ou loggias par exemple), limitant les déperditions de chaleur par les murs et protégeant contre les aléas climatiques extérieurs.

L'Isolation des murs extérieurs sous enduit

Isolation des mursL'Isolation Thermique par l'Extérieur, appelée I.T.E. est un procédé qui consiste à fixer sur les façades de votre maison un isolant thermique, puis à le recouvrir d'un enduit décoratif. Ainsi, votre maison est isolée et vos façades sont ravalées.

  • Un isolant thermique est fixé sur les murs de votre maison (sur le revêtement existant)
  • L'isolant est ensuite recouvert d'un enduit de façade apportant une finition traditionnelle. Vous faites ainsi « coup double ».

Les principaux bénéfices d'une ITE :

1. L'amélioration de l'esthétisme de votre maison grâce au ravalement de vos façades (rénovation et isolation façade)

2. Un meilleur confort en hiver comme en été : l'isolation thermique extérieure fait barrage au froid, mais aussi aux fortes chaleurs estivales.

Isolation des murs3. La réalisation d'économies substantielles : l'ITE améliore la performance énergétique de votre maison. Vous consommez donc moins d'énergie pour vous chauffer.

4. La valorisation de votre patrimoine : en cas de revente, vous ne serez pas pénalisé par une étiquette énergétique trop basse. Contrairement à une solution d'isolation par l'intérieur, vous préservez l'intégralité de votre surface habitable en loi Carrez (avec une isolation par l'intérieur, vous perdrez environ 7% de surface habitable).

5. La protection de la planète : isoler sa maison, grâce à l'ITE est un acte éco citoyen.

- Isolant
- Cheville de fixation
- Sous-enduit première passe
- Armature de renfort
- Sous-enduit seconde passe
- Enduit de finition minéral épais

Investissement nécessaire à une bonne isolation des murs

Une bonne isolation thermique des murs extérieurs représente un investissement important, pour une maison de 100 m2 construite avant la 1ère règlementation thermique de 1974, l'investissement global pour isoler les murs extérieurs représente un investissement de 20 à 25 000 € (pour une isolation par l'extérieur) et de 12 à 16 000 € (pour une isolation des murs par l'intérieur). Toutefois cette isolation thermique des murs extérieurs entraînera une réduction de 15 à 20 % (en moyenne) de votre facture de chauffage et avec l'augmentation régulière des coûts des énergies fossiles, la différence d'investissement sera rapidement comblée et amortie.

Une isolation des murs est éligible au crédit d'impôts

Pour la mise en œuvre d'une isolation thermique des murs, vous bénéficiez d'un crédit d'impôts développement durable de 15 % du montant de la fourniture et de la pose des matériaux isolants, ce crédit d'impôts peut être bonifié de 8 % dans le cas d'un bouquet de travaux (production d'eau chaude par ballon thermodynamique, changement de fenêtres, installation d'une chaudière condensation ou d'une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau).

Une isolation des murs est éligible aux Certificats d'Economies d'Energie

Pour la mise en œuvre d'une isolation thermique murs, sols, plafonds, changement de fenêtres), vous bénéficiez d'un certificat d'économies d'énergie (CEE) variant de 1 000 à 1 500 € (moyenne pour une maison de 100 m2) fonction de votre région et de la surface et l'énergie actuelle de votre habitation.

Une isolation des murs est éligible aux aides de l'Anah, aux aides régionales et du Conseil Général.

Sous conditions de ressources, si votre maison a plus de 15 ans, , la mise en œuvre d'une isolation thermique (murs, sols, plafonds, changement de fenêtres) permet de bénéficier d'une aide de l'Anah ou des aides régionales. Allez dans ce site à la rubrique Anah ou Aides Régionales pour vérifier si vous pouvez en bénéficier.

Une isolation des murs est éligible au PTZ. Associée à un bouquet de travaux (isolation des murs, isolation des plafonds, changement de fenêtres, représente 3 lots éligibles au PTZ), cette isolation thermique des murs vous permet de bénéficier d'un prêt à taux 0 % de 20 000 € (2 lots réalisés) ou 30 000 € (3 lots réalisés) sur 10 ou 15 ans.

Calculez vos économies grâce à une bonne isolation des murs avec le simulateur

Est-ce que l’isolation des murs est faite pour votre habitation ? N'hésitez plus, vérifiez-le avec le simulateur gratuit du site www.point-contact-energie.fr, il vous donnera une estimation chiffrée de vos économies, basée sur votre consommation énergétique actuelle.

Les principaux fabricants pour une bonne isolation des murs

Les principaux fabricants et distributeurs de matériaux d’isolation des murs sont :

Saint Gobain Knauf Réseau pro Descours & Cabaud